5 choses à faire à Lanzarote, l'île espagnole ensevelie sous la lave

January 13, 2020

Des centaines de cratères et montagnes brunes éventrées, de la roche volcanique noire à perte de vue, des homards albinos de 1cm de long, une faune et une flore quasi inexistantes et d’étranges maisons cubiques blanches aux volets vert sapin. Visiter l'île de Lanzarote, c’est un peu comme entrer dans un tableau de Chirico revu par Pierre Soulages.

 

Y aller: depuis Londres, EasyJet et British Airways proposent des vols directs toute l'année. 

 

 

 

Située à 160 km au large du Sahara, en plein océan Pacifique, Lanzarote forme avec l’archipel des Canaries le point le plus au sud de l’Europe. Un temps conquise par les mercenaires normands Jean de Béthencourt et Gadifer de La Salle au service d'Henri III de Castille au 15ème siècle, la capitale d'Arrecife est plusieurs fois rasée par les pirates successifs, dont l'explorateur Sir Walter Raleigh, à la recherche du célèbre Eldorado

 

Il faut à peine plus d’une heure pour rejoindre les 2 extrémités de ce caillou au paysage lunaire enseveli sous la lave aux 18ème et 19ème siècles. La première série d’éruption, entre 1731 et 1736, efface une dizaine de villages de la carte et rallonge l’île de plusieurs kilomètres d'éboulis. La seconde éruption, en 1824, achève d'affamer les survivants. 

 

Aujourd’hui, le site vit du tourisme avec beaucoup d’hôtels bon marché et une offre luxe relativement limitée. En sac-à-dos ou au resort autour de la piscine, le voyage vaut le détour. CULTURE ALT dresse la liste des 5 choses à ne pas manquer. 

 

1. Les volcans de la Montaña del Fuego, la Montagne de Feu, dans le parc national de Timanfaya. 

 

Crée en 1974, le Parc National de Timanfaya, aussi appelé Montaña del Fuego, constitue à juste titre l’attraction principale de l’île. La centaine de volcans du parc et leurs 300 cratères sont responsables d'une des plus importantes catastrophes géologiques de la région. Autrefois fertile, il ne reste aujourd'hui que des terrains écorchés recouverts de roche volcanique noire, parfois teintés d'oxyde de fer rouge. Le site se visite à bord d'un bus officiel qui sillonne le paysage post-apocalyptique digne des meilleurs films de SF. A l’arrivée, les affamés peuvent se laisser tenter par un BBQ cuit directement sur une fumerolle de volcan - classé dormant -  mais dont la température atteint plusieurs centaines de degrés à quelques centimètres sous le sol. A voir absolument. 

 

 

 

2. Les vignes enracinées dans la poudre de lave, à La Geria. 

C'est à Lanzarote que pousse le Malvasía , le vin de Malvoisie dont se délecte le Falstaff de William Shakespeare. Enfoncés dans la poudre de lave noire, les pieds de ceps sont individuellement protégés du vent par des mini-cratères entourés de pierre crue. En été, les taches vertes du feuillage ponctuent le paysage, étrangement noir en hiver. Les vignobles de la Geria, au centre de l'île, se visitent et, surprise, la dégustation vaut le détour ! 

 

 

3. Le tunnel de lave sous l'océan Atlantique, Cueva de Los Verdes.  

Il y a 20,000 ans, une violente éruption creuse un fleuve de lave qui en séchant forme un tunnel souterrain, dont 1.5km se prolongent sous l’océan Atlantique - le plus long tunnel volcanique connu à ce jour. Une partie de la grotte se visite avec un guide bilingue espagnol - anglais phonétique. Certains soirs, le lieu organise des concerts pouvant contenir jusqu’à 500 personnes. Impressionnant. 

 

 

 

 

4. Charco de los Clicos, le lagon vert dans le Golfe.

La plage d'el Golfo, au sud du parc de Timanfaya, est un ancien port de pêche où trônent encore quelques maisons typiques blanches aux volets verts. Un petit sentier balisé mène à Charco de los Clicos, une lagune verte de 150 mètres encastrée entre une plage de sable noir et une falaise volcanique dont le cratère est à moitié englouti dans l’océan. 

 

 

5. César Menrique.

Bien que mort en 1992, il est impossible d’échapper au nom de César Menrique. Natif d’Arrecife, le combattant franquiste est rentré vivre à Lanzarote après quelques années passées à New York. Tout ou presque porte aujourd’hui son nom: l’oeuvre Jameos del Agua creusée dans les caves volcaniques, le jardin de cactus de Guatiza, le centre touristique du parc national de Timanfaya, un restaurant, une fondation et… l’aéroport d’Arrecife. Menrique est notamment responsable du développement touristique de l’île, grâce à la mise en avant de ses incroyables paysages et un activisme effréné pour empêcher les constructions bétonnées de défigurer le paysages, comme c’est souvent le cas dans le reste des Canaries  - et de la côte espagnole de manière générale. Lanzarote est un sublime cailloux de lave, avec un excellent attaché de presse. Ca se fête.

 

 

 

Please reload

Featured Posts

Levan Akin, le réalisateur de 'And Then We Danced' provoque des émeutes et une présélection aux Oscars

1/10
Please reload

News
Please reload

Archive