Olafur Eliasson: pourquoi l'exposition de la TATE va envahir votre Instagram

July 24, 2019

Quinze ans après son Weather Project, l'artiste islandais Olafur Eliasson retourne à la TATE Modern avec Olafur Eliasson: In Real Life. L'exposition ouvre sur une vitrine géante où s’entassent des centaines de maquettes de structures géométriques, parfois griffonnées de savants calculs mathématiques. Sorte de Nota Bene en début de parcours pour rassurer le visiteur: Eliasson est un artiste sérieux. Même si hautement instragrammable. Les oeuvres qui jalonnent cette rétrospective ludique et ultra-sensorielle peuvent alors s’exposer sans honte, et contrairement au Ice Cream Museum en voyage sur les routes américaines, la seule chose promet de fondre sont les glaciers d’Islande, pas le contenu. 

 

Tunnel de brouillard coloré, mousse véritable et vagues artificielles, arc-en-ciel d’intérieur… entre deux posts partagés sur les réseaux, l’artiste pose la question de la perception: de la couleur, des volumes, de notre place dans l’espace… et au final, dans la société. Les uns nécessitant les autres pour activer une oeuvre d'art, ou pour tenter de contenir le changement climatique. 

 

Ecoutez l'interview de la commissaire de l'exposition Olafur Eliasson: In Real Life, à la Tate Modern. Interview en anglais (8 min)

 

 

Téléchargez gratuitement les autres podcast CULTURE ALT sur iTunes.

 

Diaporama de l’exposition Olafur Eliasson: In Real Life, à la Tate Modern  

 

 

 

 

>> Sur le thème de la perception des couleurs, écoutez aussi l'interview de la designer Hella Jongerius.

 

 

 

 

>> En attendant les chiffres de fréquentation à la fin de l'exposition, l'oeuvre d'art la plus instagrammée au monde est... au milieu du désert du Nevada ! Suivez le guide. 

 

Déjeuner au Terrace Bar  du musée, avec un menu végétarien et éco-friendly mis en place avec l’artiste. A tester pour se souvenir que l’Art ne se contente pas toujours de poser des questions - ici sur le changement climatique. Parfois, il tente d'y répondre. 

 

>> Pour en savoir plus sur l'engagement politique des artistes et designers, écoutez l'interview du commissaire de Hope to Nope: Graphics and Politics 

 

Olafur Eliasson: In Real Life est à la Tate Modern jusqu’au 5 janvier 2020 

 

 

Please reload

Featured Posts

Grâce à Dieu: le dernier film de François Ozon provoque la panique au sein de l'Eglise.

1/10
Please reload

News
Please reload

Archive