America after the Fall. 1929 vs. 2017

February 24, 2017

La Royal Academy de Londres présente sa dernière exposition, America After the Fall: Paintings in the 1930s

 

Entre le krach boursier de 1929 et une Seconde Guerre Mondiale qui pointe à l'horizon, l'Amérique tombe dans la Grande Dépression. L'exposition de la Royal Academy, qui ouvrira ses portes le 25 février à Londres, retrace le passé économique, politique et esthétique d'un pays en quête d'identité. 

 

L'exposition est organisée en sections thématiques allant de l'exploration de la vie industrielle, urbaine ou rurale, le Futur, ou encore Dystopia - sortez le xanax, cette salle est particulièrement angoissante.

 

Pour l'occasion, la célèbre peinture de Grant Wood, American Gothic, quitte les Etats-Unis pour la première fois et s'installe au dernier étage de l'institution anglaise aux côtés de Georgia O'Keeffe, Edward Hopper, Alice Neel, Jackson Pollock... ainsi qu'un bon nombre d'inconnus. 

 

L'exposition souligne surtout, malgré elle, de perturbants parallèles entre l'Amérique angoissée des années 30 qui laisse peu à peu déraper les extrémismes, et celle d'aujourd'hui, en pleine débâcle avec un Président "souverainiste" qui tient ses promesses de campagne. Une croisée des chemins qui fait réfléchir... 

 

Ecoutez notre interview du Senior Curator de la Royal Academy, Adrian Locke: 

 

 

 

America After the Fall

Royal Academy of Arts

Jusqu'au 4 juin 

Plus d'info www.royalacademy.org.uk/exhibition/america-after-the-fall

 

Please reload

Featured Posts

Grâce à Dieu: le dernier film de François Ozon provoque la panique au sein de l'Eglise.

1/10
Please reload

News
Please reload

Archive