Après la Biennale de Venise, Edmund de Waal installe des milliers de livres d’artistes en exil au British Museum

March 9, 2020

Après un passage à la Biennale de Venise et à Dresde, Edmund de Waal pose sa Library of Exile au British Museum à Londres. Ovide, Victor Hugo, Voltaire… l’artiste anglais d’origine autrichienne met en scène plus de 2000 livres d’écrivains en exil. Traduits dans plusieurs langues, l’installation interactive offre au visiteur la possibilité de se poser quelques instants avec l’ouvrage de son choix, et d’y écrire son nom sur l’ex-libris.  

 

A côté de l’immense bibliothèque, les vitrines Psalm, I-IV (2019) abritent des pièces en porcelaine, marbre et métal, références subtiles à la première édition du Talmud (écrit saint du Judaïsme) édité par Daniel Bomberg au 16ème siècle à Venise. 

 

CULTURE ALT a rencontré Edmund de Wall pour parler du principe de migration des gens et des idées, de palimpseste, et du rôle de l’art comme véhicule de la mémoire. 

 

Edmund de Waal, est un artiste potier décoré de l’Ordre de l’Empire Britannique et auteur de du livre primé The Hare with Amber Eyes, qui retrace l’histoire des Ephrussi, riche famille spoliée par les Nazis pendant la Seconde Guerre et dont il est le descendant. 

Il est aussi l’Invité d’Honneur 2020 de BFAMI, les British Friends of the Art Museums of Israel

 

Christian Boltanski: pourquoi parle-t-il aux baleines ?

 

Cliquez sur le lien pour écouter l'interview d'Edmund de Waal:

En anglais (12 min)

 

 

 

Téléchargez gratuitement les podcast CULTURE ALT sur Itunes

 

>> Rachel Whiteread: le vide comme espace de mémoire.

 

 

 

 

>> Anish Kapoor: Louis XIV, il aurait fait quoi ?

 

Library of Exile est au British Museum jusqu'au 8 septembre 2020, avant de s'installer de façon permanente à Mosul

 

Please reload

Featured Posts

Levan Akin, le réalisateur de 'And Then We Danced' provoque des émeutes et une présélection aux Oscars

1/10
Please reload

News
Please reload

Archive